La fabrication des Bandes Dessinées de Xavier Saüt

Planche BDLa réalisation d’un album de bandes dessinées, demande au minimum         1 an et demi de travail et se compose en 3 temps :


1 Tout commence par la recherche du sujet, la découverte du lieu, toute la recherche historique, les archives, bibliothèque et médiathèque, internet, photos sur place ,randonnées et autres.


 


2 Puis vient le choix de la narration, création des personnages principaux, définition de leurs caractères, croquis préparatoires et trame du scénario. Le temps passé pour ce travail est le plus important, car, une fois l’ossature de la BD définit, on ne peut plus revenir en arrière.


 


3  L’écriture du scénario, en général, prend entre 5 à 6 mois de travail : Présentation de la montagne, introduction des personnages, déroulement de l’aventure  et la chute de l’histoire suivant la gestion de la trame, montage, et découpage. Enfin correction de l'orthographe. Le dessin (la partie la plus importante et la plus longue). Découpage du scénario en 46 planches, équilibrages et cadrages des dessins pour chaque planche, croquis et crayonnés, mise en place de la calligraphie, et encrage des dessins au format de double A3. 


 


Puis vient le temps des scans pour la réduction au format de l’album en A4 et la mise en couleurs numérique. Tout cela prend en général au moins une bonne année de travail. A raison d’une planche par semaine selon la difficulté de la planche.


 


Il ne restera plus qu'à surveiller l’impression (de 15 jours à 1 mois). Personnellement, j’ai une règle, je privilégie toujours  les entreprises de la région, je refuse d’imprimer en Espagne (15 % à 20% moins cher) afin de donner ce travail aux imprimeurs de notre région car c’est un secteur déjà très touché par la crise. Par respect de préservation de la nature, l’impression est réalisée sur papier recyclé avec des encres biodégradables'' 0 émission de CO2''.


         Fabrication BDFabrique BD


 
La gestion de l’album :


A ce stade, la réalisation de l’album terminé, nous avons 2 solutions :


Soit, le projet intéresse une maison d’édition locale ou nationale, à la remise des documents, il suffit de s’entendre sur le pourcentage des droits d’auteurs, tout le travail sera effectué par notre éditeur.


A s’avoir : l’impression, la diffusion, la distribution, le stockage et les opérations de promotions (communication, PLV, Presse etc.) sur le réseau des revendeurs. L'album sera distribué partout, et les commissions basées sur les tarifs en vigueur sont de l’ordre de 10% à12% du prix de l’album hors taxe. 


 


Le choix de l’auto édition :


Impression BD


Le nombre d’exemplaires pour une bande dessinée et différent selon la popularité du sujet : une étude de rentabilité est obligatoire.


 


Par exemple la BD le Pic du Midi de Bigorre a été tirée au début à 10 000 exemplaires, puis déjà retiré depuis. Par contre en auto édition, le choix est plus difficile en auto financement Marmota marmota  mon 1er album est sortie en 4 000 exemplaires.


 


 


Le prix de revient d'une BD est beaucoup plus élevé, car la diffusion, distribution, frais de communications, d’envoie postale, de plus la promotion est à notre charge. (Frais de réservations de stands, des trajets, hôtels et restaurations etc.)


A nous d’assurer la promotion en réalisant des séances de dédicaces chez les libraires et différents salons et autres manifestations ainsi que les interventions scolaires.


  Festival BD toulouse


 Un exemple de manifestation culturelle : le festival BD de Toulouse place du Capitole.

Rédigé le  26 nov. 2013 18:51  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site